Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2014

Elu à nouveau...

La liste de Martine Roffat a obtenu la majorité ce dimanche en recueillant 53,91% de voix lors de ce premier et unique tour des élections municipales 2014.

En savoir plus : site du ministère de l'intérieur

11/03/2014

2008-2014 :bilan...

Alors que s’est ouverte hier, officiellement, la campagne pour les élections municipales qui se dérouleront dans à peine deux semaines et conduiront au renouvellement du Conseil municipal, j’ai souhaité très modestement, dresser en quelques lignes, un bilan du mandat qui s’achève à la fois pour marquer ce qui constitue la fin d’un cycle mais aussi par respect pour les Apchonnaises et les Apchonnais qui m’ont élu en mars 2008.

Au cours de ces six années, j’ai pris une part très active aux différents débats du Conseil municipal estimant qu’il était de mon devoir d’élu de contribuer autant que faire ce peu au travail de celui-ci.

J’ai eu l’occasion de participer aux travaux et réflexions des commissions finances, économie, voirie… C’est en travaillant au sein de cette dernière que j’ai eu la chance de pouvoir coordonner le long travail sur le dossier d’appellation des voies de notre commune. Un travail instructif pour une connaissance en profondeur de la géographie de la commune.

Avec l’ensemble du conseil, je suis fier d’avoir pu participer au cours de ce mandat à la réalisation de nombreux projets parmi lesquels je citerai :

  • la rénovation avec la mise aux normes « accessibilité » de la mairie, l’annexe de la halle des sports,
  • la rénovation de la salle d’animation rurale avec ses accès reconfigurés,
  • la création (en lien avec la communauté de commune) de l’extension du parking de la place Patin (école de musique),
  • la reprise de l’éclairage public (nouvelles normes et réfection en lien avec le SIEL-syndicat mixte intercommunal d’électrification de la Loire) avec l’initiative d’extinction de cet éclairage dans différents secteurs de la commune dans le cœur de nuit (Saint-André d’Apchon a été la première dans le Roannais à prendre cette initiative suivie depuis par plusieurs communes)
  • la création d’un colombarium au cimetière
  • la défense du maintien de la poste, service public important pour la vitalité de la commune, jusqu’au bout
  • l’achat des locaux de l’épicerie par la mairie pour garantir la pérennité de cette activité commerçante vitale, ce qui a permis la sauvegarde de notre épicerie
  • les nombreux travaux de mise aux normes, de modernisation ou de maîtrise de l’énergie sur les bâtiments scolaires et à la cantine
  • la mise en place des éléments techniques d’un espace numérique de travail (écran interactif+ordinateurs) à l’école élémentaire dans le cadre d’un appel à projet avec l’éducation nationale
  • la refonte première en 2008 du site internet de la commune...

Vous comprendrez aisément que la liste dressée ici n’est pas exhaustive et pourrait être complétée en détaillant les compte-rendus du conseil.

A titre personnel, j’insisterai plus particulièrement sur quelques sujets sur lesquels j’ai eu l’occasion d’intervenir espérant, modestement, faire avancer positivement la délibération de notre conseil.
Je citerai donc:

  • la question de la fiscalité, demandant parmi les premiers, l’instauration d’une pause dans la progression annuelle constante des taux communaux, appuyé en cela par d’autres élus
  • ces dernières semaines, la réforme des rythmes scolaires, posant moult questions visant à éclairer le débat en fonction des préoccupations exprimées par nombre de parents d’élèves
  • l’intérêt que nous aurions à participer à l’étude PAEN (Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) après avoir été en contact avec des viticulteurs afin de mieux saisir leurs attentes (revenant ainsi sur la position négative prise auparavant) et dans la perspective de bénéficier de cet état des lieux (gratuit pour la commune) dans la révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme)
  • et aussi pendant de long mois... sur la question difficile de l’évolution de l’intercommunalité.

Sur l’intercommunalité
J’ai été désigné en 2008 par le conseil municipal pour représenter la commune au sein du Conseil de la Communauté de Commune de la Côte Roannaise. J’ai exercé ce mandat de Délégué titulaire de 2008 au 31 décembre 2012.

J’ai eu la charge de représenter Saint-André-d’Apchon dans le suivi des dossiers intercommunaux traités au sein des commissions (culture, communication et démocratie de l’intercommunalité,  finances, économie et développement durable).

J’ai ainsi pu participer au travail qui, entre autres, a permis de conforter les ateliers partagés, d’accompagner des projets de développement économique (bois, mécanique, agroalimentaire), d’assurer la desserte ADSL jusque dans les secteurs reculés de notre territoire, de mettre en place des initiatives de concertation et d’échanges sur la question intercommunale avec les élus des territoires voisins (2 séances de travail qui nous avaient positionnées à la pointe de la réflexion sur le sujet dès 2008-2009) et avec la population…

J’ai également été désigné pour représenter la Communauté de Commune de la Côte Roannaise auprès du Roannais Pays de Rhône-Alpes pour contribuer à une vaste étude, à l’échelle du bassin Roannais dans son ensemble, sur les zones d’activités économiques. Cette étude a permis de recenser les potentiels fonciers mis au service du développement économique, de déterminer des axes d’orientation de celui-ci en fonction des filières d’excellence en Roannais (développement de nouvelles filières et renforcement des filières traditionnelles) et de concevoir une gouvernance mutualisée proposant aux entreprises des services de qualité favorisant leur développement et l’emploi.

Ce mandat a donc pris fin le 31 décembre 2012. En effet, le 1er janvier 2013, notre Communauté de Commune a été fusionnée avec la Communauté de Commune de l’Ouest Roannais, la Communauté de Commune des pays de la Pacaudière, la Communauté de Commune du Pays de Perreux, Grand Roanne Agglomération et la commune de Saint-Alban les Eaux au sein d’un nouvel Etablissement Public de Coopération Intercommunale : Roannais Agglomération.

Les circonstances particulières qui ont présidées à la préparation et à la mise en place de cette nouvelle entité ont fait que ce mandat s’est terminé bizarrement, sans bilan, avec un goût plus ou moins amer d’inachevé et de gâchis.

Je ne veux pas ouvrir ou réouvrir dans ces lignes le débat sur les responsabilités d'une telle situation, dénoncer les erreurs ou les rendez-vous manqués. Nous laisserons ce travail aux historiens locaux avec le recul nécessaire à l’analyse des faits, des résultats et des conséquences. Simplement, je dirai ici que je trouve regrettable de voir que ce qui aurait pu être une réponse à l’un des grands  défis de notre mandature ce soit déroulé de la sorte conduisant à un accouchement dans la douleur.

Désigné comme délégué suppléant dans la nouvelle intercommunalité, je n’ai eu le loisir de  représenter la commune en 2013 qu’à une seule occasion en remplacement d’un délégué titulaire. J’ai toutefois pu continuer à siéger au sein de la commission économie où j’ai pu participer au travail important de définition de l’intérêt communautaire de cette compétence. Intérêt communautaire adopté par l’assemblée délibérante avec ceux d’autres compétences, en d’année 2013. J’ai également pu siéger au comité syndical du Pays (Roannais Pays de Rhône-Alpes) dont je rappelle qu’il est le lien privilégié entre notre bassin Roannais et la Région Rhône Alpes et ses financements. 

 

Si comme je le disais précédemment, je me sens fier du travail accompli en général au sein des différentes instances auxquelles j’ai pu prendre une part toujours active, j’ai aussi quelques regrets.

Je regrette en effet de ne pas avoir pu insuffler dans ce conseil municipal toute ma volonté de voir se développer ce qu’on appelle communément la démocratie participative et qui se traduit en premier lieu et de façon pragmatique par une gouvernance ouverte sur la concertation, le contact et l’échange envers la population. Un élément qui pour moi, est indispensable dans l’exercice de la fonction d’élu.

C’est l’une des raisons qui m’ont conduit au cours de ce mandat à ouvrir ce blog et à l’animer depuis maintenant plus de trois ans. Il a permis d’alimenter le débat, de faire écho à la richesse de celui-ci, parfois bien au-delà des synthèses proposées par les compte-rendus des conseils. Il a permis, pendant le difficile débat sur l’évolution de l’intercommunalité, d’être le seul support où tous les projets pouvaient être consultés simultanément. Et ça, j’en suis fier. Il m’a permis aussi d’exprimer mon opinion et me permet aujourd’hui de rester serein face aux propos farfelus avancés par certaines personnes s’immisçant dans la campagne en cours. Mais je ne souhaite pas aller plus loin.  

Alors que le mandat s’achève donc, j’ai donc pris la décision de faire à nouveau, acte de candidature pour les prochaines élections municipales, afin de pouvoir continuer à mettre mon expérience et mon énergie au service de mon village, de mon territoire et de ses habitants. La volonté d’instaurer une gouvernance participative à la fois au sein de l’équipe et auprès des habitants m’a conduit à rejoindre l’équipe conduite par Martine Roffat, elle-même élue sortante du conseil municipal 2008-2014.

Mais cela est déjà une autre histoire qui ne m’appartient pas vraiment. Elle appartient aux Apchonnaises et aux Apchonnais qui auront à choisir leurs élus, le 23 mars prochain. A suivre.

01/01/2014

BONNE ANNÉE 2014 !

voeux-2014.gif

27/12/2013

Budget communal : mode d'emploi

Bientôt 2014... Avec l'arrivée de la nouvelle année se profilent des échéances électorales essentielles pour le quotidien des citoyens. Les 23 et 30 mars prochain auront lieu les élections municipales. Et lorsque l'on sait que le maire reste l'élu le plus reconnu et le plus proche de ces mêmes citoyens, on devine l'importance des échéances à venir. Pour bien comprendre les enjeux d'une élection municipale et compte tenu de la complexité grandissante de ces enjeux locaux, il faut donner aux habitants des outils d'information utiles pour leurs choix futurs. C'est aussi le rôle des élus.

J'ai décidé de vous proposer quelques uns de ces outils. Pour commencer : allons à l'essentiel avec l'explication sur le budget d'une commune avec cette animation proposée par le monde.fr


Le budget des communes : comment ça marche ? par lemondefr

Pour notre commune Saint-André d'Apchon, voici les quelques chiffres clés 2012 :

Chiffres-clés.gif

Pour en savoir plus : portail du ministère des Finances

06/12/2013

Mort de Nelson Mandela : la flamme de l'humanité a perdu un peu de son brillant

Ce matin, l'humanité s'est réveillée avec le vague à l'âme.

Une part de ce qu'elle avait de meilleur, un de ces symbole s'est éteint cette nuit. Ce symbole qui avait consacré une grande partie de sa vie à extirper, à soigner puis à vaincre ce qu'elle avait de pire.

Nelson Mandela est mort cette nuit et l'humanité qui s'était éclairée à l'accomplissement de son destin est devenue soudain plus sombre. Plus sombre face à un nouveau déferlement de violence quelque part en Centrafrique qui nous montre combien la lumière apportée par quelques grands hommes dont était Mandela est bien fragile face à l'instinct, hélas destructeur, de l'homme.

Que son courage, sa force et son enseignement puisse encore inspirer cette humanité qui en a bien besoin.

En savoir plus sur Nelson Mandela

Des réactions du monde entier, encore et encore